Pré-alerte : comment anticiper les perturbations !

Home » Analyse des risques » Pré-alerte : comment anticiper les perturbations !

Mettre en place une cellule de crise pour anticiper les perturbations dans les transports


Les arrêts de travail annoncés dans les transports en commun vont débuter et risquent de durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ils pourraient perturber les déplacements quotidiens de vos salariés.

L’un des piliers de votre organisation peut ainsi s’en trouver affecté. Il parait tout à fait raisonnable de vous mettre en situation de « pré-alerte » et former une cellule de crise.

La situation de pré-alerte n’est pas encore la crise proprement dite, mais elle permet d’aborder ses éventuelles conséquences de manière plus sereine en anticipant certains événements. Deux ou trois fois par semaine, ou quotidiennement selon les cas, la cellule de crise devra se réunir pour identifier les impacts de la grève et anticiper d’éventuelles actions pour en atténuer les effets : appel à du personnel temporaire, incitation au télétravail pour les salariés équipés, modification des priorités, réaffectation de personnel, et peut-être même arrêt de certains services.

Une communication circonstanciée devra être proposée aux salariés. Ils comprendront ainsi que vous contrôlez cette situation exceptionnelle, se prépareront aux éventuelles décisions que vous pourrez prendre et vous témoigneront leur confiance en ne manquant pas de vous faire des retours sur leurs cas particuliers.

Lorsque la crise sera passée, il conviendra d’établir un retour d’expérience afin de préciser les points positifs et les points d’amélioration. Ce processus pourra bien-sûr être reproduit quel que soit l’événement inattendu :  crue, intempéries, mouvements sociaux, pénurie, pandémie, épidémie, …

N’hésitez pas à nous contacter pour vous accompagner dans la mise en place d’une organisation de gestion de crise.

Posted on